ACCUEIL
24/11/2017 : ©CNMP
Pourquoi le Collectif?
Un coup de tonnerre...
le diplôme et la loi
travaux et contributions
actualités
pour nous contacter
Les questions écrites et orales (et les réponses)
Association Francophone des Utilisateurs de Linux
Collectif anti-spam
 
Pourquoi les Infirmiers de Secteur Psychiatrique refusent d’être la face cachée de la santé?

Pourquoi les Infirmiers de Secteur Psychiatrique refusent d’être la face cachée de la santé?

  • Un infirmier sur 5 est I.D.S.P (58.000).
  • Les I.D.S.P représentent 50% du personnel en psychiatrie.
  • Les I.D.S.P représentent 80% du personnel soignant en psychiatrie.
  • La psychiatrie, c’est une hospitalisation sur 4 en France.

FAITS DIVERS

Cent coups de couteau à PARIS, une voisine tuée, Vingt coups de couteau à PESSAC (Gironde), une infirmière en psychiatrie tuée. Les deux auteurs venaient de ce monde dont on ne parle que quand éclate le scandale, quand le sang fait le vingt-heures ou la une. Puis le silence retombe.

Ceux et celles qui chaque jour soignent, rééduquent, tentent de rétablir ces liens rompus, font partie de cette planète oubliée. Des établissements ferment, les effectifs tombent au minimum.

I.D.S.P?

Nous ne sommes que ceux et celles qui font que les trains arrivent à l’heure, que les fous ne soient pas abandonnés à leurs troubles. Nos revendications ne coûtent rien à la SECU. Nous ne demandons qu’une chose: que notre travail, nos compétences soient reconnus par un diplôme, le seul qui permet l’exercice de notre profession. Nous exerçons dans la plus totale incertitude, voire l’illégalité. En quatre ans, nous avons été baladés de ministère en conseil d’Etat, d’arrêtés jamais appliqués en réunions sans suite, de chefs de cabinet en experts, tous les engagements pris ont été bafoués.

Dans l’intérêt de qui? Certainement pas des patients et des personnels qui encourent de tels risques pour un si grand mépris.

Le métro, les gares deviennent peu à peu le plus grand Hôpital Psychiatrique de FRANCE.

 

L’HISTOIRE:

MARS 1992: Un décret met fin aux études séparées: Diplôme d’Etat (D.E) et Diplôme d’Infirmier de Secteur Psychiatrique (D.I.S.P). Les infirmiers de secteur psychiatrique sont mis en cadre d’extinction et doivent faire trois mois de stage pour obtenir de D.E.I, alors que les ex-infirmiers de soins généraux ont l’équivalence automatique

NOVEMBRE 1993: A l’appel du Collectif National de mobilisation en Psychiatrie, les infirmiers de Secteur Psychiatrique lancent la bataille pour l’obtention de droit du D.E.I pour tous. La mobilisation va durer presqu’un an: une manifestation de 6000 I.D.S.P en mai 94, sans grève, sur leurs temps personnel; 8 hôpitaux en suspension de l’encadrement des étudiants en stage.

OCTOBRE 1994: Contrainte par la mobilisation, convaincue par les arguments développés tant à PARIS qu’à BRUXELLES, Mme VEIL signe l’arrêté qui octroie, sans condition, le D.E..I à tous les I.D.S.P qui en font la demande. C’est une victoire pour notre profession dont la compétence est reconnue, et pour toute la psychiatrie mise au même rang que les soins généraux.

1995: Sous la pression des lobbies, Mme Hubert, alors ministre de la santé, suspend de fait la délivrance des diplômes aux I.D.S.P.

1996: 10.000 I.D.S.P à PARIS en Mars et en Mai. Octobre: manifestations, actions, suspension des actes infirmiers, occupations, blocage de trains se multiplient. Le 30 décembre, le Conseil d’Etat annule, en catimini , les arrêtes qui donnaient l’équivalence avec le seul diplôme reconnu par l’Europe pour la profession infirmière

UNE HISTOIRE
DE FOUS:

Nul ne peut exercer en France ou en Europe la profession d’infirmier(e) sans en avoir le titre et donc les diplômes valablement reconnus. Il n’existe plus en France qu’un seul diplôme, le D.E.I. L’Europe demande au gouvernement d’attribuer un autre titre que celui d’infirmier aux I.D.S.P. afin de lever toute ambiguïté! Déjà plus infirmiers pour l’Europe, ils sont pourtant, en France, conduits à encadrer des étudiants pour les former à un diplôme qu’on leur refuse. Sans diplôme, une multitude d’actes quotidiens des infirmiers deviennent illégaux: piqûre, distribution de médicaments, encadrement des aides-soignants, enseignement, etc...alors que, paradoxalement, ils ont le même décret de compétences, les mêmes règles professionnelles que les D.E.I.!!!

1997:

Personne ne doit être dupe, derrière cet imbroglio technocratique, l’enjeu, c’est la place de la santé mentale dans le système de soins. A l’heure des économies généralisées des budgets de santé, dans toute l’Europe, des sous-diplomés conviendraient fort bien comme simples gardes fous.

En se mobilisant pour la reconnaissance de leur qualification, en demandant réparation du préjudice dont ils sont victimes, les Infirmiers de Secteur Psychiatrique défendent le droit à la qualité des soins pour ce monde, dont ils refusent l’exclusion, que sont les malades mentaux et, de plus en plus, les personnes âgées et les jeunes à la dérive.

Cette exigence est soutenue par les syndicats de psychiatres, des Commissions Médicales d’Etablissements, de psychologues, de Directeurs de Centres Hospitaliers, Croix Marines, C.E.F.I, A.S.C.I.S.M., de fédérations syndicales de santé (CRC, CNI) et de nombreux syndicats d’établissements.

13 MARS 97:

10.000 I.D.S.P. manifestent à Paris au ministère, à l’Assemblée Nationale, occupation de la représentation de la Communauté et du Parlement Européen. Plus de 20 blessés. Déterminés et solidaires, la longue marche continue: MINISTRES et COMMISSION doivent rétablir notre droit.

Le CNMP...Pourquoi?

A la suite de la réforme de 1992, fusionnant la formation des infirmiers et infirmières en soins généraux et en soins psychiatriques, des "mesures transitoires" ont accrédité l'idée que les infirmiers diplômés en psychiatrie étaient des "sous-infirmiers au service de sous-malades".

Le Collectif National de Mobilisation en Psychiatrie est né !

Le CNMP représente les 13000 ISP qui ont demandé à effectuer les trois mois de formation validante en 1992...3000 ont pu la suivre, 3000.diplômes d'état ont été délivrés.

Iil représente les 30 000 ISP qui ont effectué les démarches pour bénéficier du DEI en application de l'arrêté de 1994, 600 diplômes ont été délivrés.

Et beaucoup qui n'ont jamais effectué ces démarches.

Il se constitue rapidement en réseau national, partant du constat que seule une mobilisation unie et massive de toute une profession permet de faire reconnaître les infirmiers psychiatriques comme des soignants à part entière, ce qui leur est contesté au plan national et européen.
haut de page    imprimer
Assises nationales des infirmiers en psychiatrie